exploitation

exploitation [ ɛksplwatasjɔ̃ ] n. f.
• 1662; « saisie judiciaire » 1340; de exploiter
1Action d'exploiter, de faire valoir une chose en vue d'une production (cf. Mise en valeur). Exploitation du sol, d'un domaine. 1. culture. Mise en exploitation d'une terre. Méthodes, systèmes, modes d'exploitation. faire-valoir, fermage, métayage. « L'homme a mis en exploitation à peu près tout l'espace dont il pouvait espérer tirer parti » (A. Gide). Exploitation du sous-sol, d'une mine. Exploitation d'un brevet.
Action de faire fonctionner en vue d'un profit. Exploitation d'une ligne aérienne, d'une ligne de chemin de fer. Exploitation concédée par l'État à une société privée. concession.
Comptab. Compte d'exploitation générale : compte exposant les charges et produits tirés à l'activité courante d'une entreprise.
Inform. Système d'exploitation : ensemble de programmes constituant le logiciel de base d'un ordinateur et assurant la gestion des divers logiciels. ⇒aussi superviseur.
Cin. Visa d'exploitation d'un film.
2(1776) Bien exploité; lieu où se fait la mise en valeur de ce bien. entreprise, établissement, firme, maison. Exploitation industrielle ( fabrique, industrie, manufacture, usine) , commerciale ( commerce ) . Exploitation minière. EXPLOITATION AGRICOLE : terre exploitée; entreprise agricole. ⇒ domaine, 2. ferme, plantation, propriété, terre. Une grande, une grosse exploitation de plusieurs centaines d'hectares. Exploitation familiale. « ces exploitations agricoles, petites en surface, grandes en rendement » (Ch. Gide). Chef d'exploitation. exploitant. Exploitation agricole d'Amérique latine ( estancia, fazenda, hacienda) , d'Israël ( kibboutz) . Exploitation vinicole.
3(Abstrait) Utilisation méthodique (cf. Mise à profit). Exploitation rationnelle d'une idée originale, d'une situation, d'un renseignement. « le goût des noms propres, l'exploitation de leurs physionomies et de leurs sonorités » (Lanson). Milit. Phase où l'on utilise les avantages d'une situation. L'exploitation d'une victoire.
4Action d'abuser (de qqn) à son profit. Exploitation de la crédulité publique. Exploitation de dupes par un escroc.
(1829) Exploitation de l'homme par l'homme : le fait, pour une classe, de tirer un profit ( plus-value) du travail d'autres hommes. L'exploitation capitaliste. Exploitation de la femme par l'homme. Exploitation des enfants dans les pays pauvres. C'est de l'exploitation ! (en parlant d'un travail mal payé).

exploitation nom féminin (de exploiter) Action de mettre en valeur quelque chose en vue d'en tirer un profit : L'exploitation d'un sol, d'un cinéma. Action d'assurer la production d'une matière, d'un minerai, d'un produit, etc. : Exploitation d'une mine, d'un puits de pétrole. Lieu où l'on met en œuvre les moyens matériels nécessaires à la production : Être à la tête d'une petite exploitation. Mise à profit méthodique de quelque chose : Exploitation du succès. Action de tirer un profit abusif de quelqu'un ou de quelque chose : Exploitation de la main-d'œuvre étrangère. Militaire Phase du combat offensif, visant à tirer un parti maximal de la réussite d'une attaque. ● exploitation (expressions) nom féminin (de exploiter) Exploitation agricole, unité économique et sociale élémentaire où se réalise la production agricole. Exploitation familiale, exploitation agricole dans laquelle prédomine le travail du chef d'exploitation et de sa famille. Exploitation agricole à responsabilité limitée (E.A.R.L.), société civile, créée en 1985, qui a pour objet l'exercice d'une activité agricole. (Les associés ne supportent les pertes qu'à concurrence de leurs apports. La société peut n'être constituée que par une seule personne.) Résultat d'exploitation, solde des charges et des produits résultant de l'activité courante d'une entreprise au cours d'un exercice.

exploitation
n. f.
d1./d Action d'exploiter, de tirer profit d'une chose que l'on fait produire. L'exploitation d'un gisement.
|| Action de faire fonctionner un réseau, une ligne aérienne, routière, ferroviaire, etc. Service, agent d'exploitation.
d2./d Ce que l'on met en valeur, ce que l'on fait produire pour en tirer profit. Une vaste exploitation agricole.
d3./d (Abstrait) Action de tirer parti (de qqch). L'exploitation des résultats d'une enquête.
d4./d Péjor. Action d'utiliser à son seul profit (une personne, un sentiment, etc.). Exploitation de la crédulité de qqn.
|| Exploitation de l'homme par l'homme: fait, pour une classe sociale, d'accaparer le profit tiré du travail d'autres classes sociales.

⇒EXPLOITATION, subst. fém.
A.— INDUSTR., AGRIC., COMM.
1. Action d'exploiter, de faire valoir en vue d'une production. Exploitation des bois, de la houille, du sol, des ressources naturelles; exploitation d'un brevet; mise en exploitation. L'exploitation des deux fermes ne se ferait pas sans grand-peine (GIDE, L'Immor., 1902, p. 421). Il s'était associé à son ami Gomboust pour l'exploitation de l'eau de Saint-Firmin (FRANCE, Pt Pierre, 1918, p. 152). Les galeries d'exploitation dans les mines d'uranium doivent être ventilées afin d'éliminer à l'extérieur les poussières radioactives et l'émanation radioactive gazeuse émise par le radium : le radon (GOLDSCHMIDT, Avent. atom., 1962, p. 224) :
1. ... la présence diffuse des eaux [a] laissé se multiplier les petites unités indépendantes, autour desquelles se pratique l'exploitation du sol. Et ce mode d'exploitation se traduit par le mélange et les enchevêtrements de champs et pâtures, où se reflète un genre de vie resté mi-agricole et mi-pastoral.
VIDAL DE LA BL., Princ. géogr. hum., 1921, p. 188.
Colonie d'exploitation. Cf. colonie A 1.
Spécialement
a) Dans le domaine des transp. Organisation du fonctionnement, de la marche du trafic. Exploitation d'une ligne aérienne, maritime, des chemins de fer; service d'exploitation. Cette machine énorme d'une exploitation de voie ferrée (ZOLA, Bête humaine, 1890, p. 112). Une mission spéciale composée d'officiers et d'ingénieurs français pour organiser l'exploitation du réseau de chemin de fer russe (JOFFRE, Mém., t. 2, 1931, p. 176).
b) CIN. Carrière commerciale d'un film; p. méton. salle de projection; ensemble du matériel nécessaire pour la projection (d'apr. GIRAUD 1956). À vendre exploitation volante comprenant : une voiture ménage, un fourgon, installation électrique avec moteur (jamais de panne), une loge de 6 m. sur 6 m. (Ciné-J., 30 janv.-5 févr. 1910, 22/2 ds GIRAUD 1956). Une nouveauté de l'exploitation est constituée par les « cinémas d'automobiles » (drive-in) assez répandus aux Etats-Unis et en Italie : les spectateurs voient le film de leur auto (LO DUCA, Techn. du cin., Paris, P.U.F., n° 118, 1971, p. 124).
2. Bien, affaire exploité(e); lieu où se fait la mise en valeur; ensemble des moyens matériels nécessaires à la production. Exploitation agricole, commerciale, familiale, rurale; grande, moyenne, petite exploitation. Leur exploitation comprenait quinze hectares en cours et prairies, vingt-trois en terres arables et cinq en friches (FLAUB., Bouvard, t. 1, 1880, p. 29). Rivière poussa la porte du bureau de l'exploitation (SAINT-EXUP., Vol nuit, 1931, p. 101). L'accident survenu peu de jours auparavant à l'un des puits de l'exploitation (DUHAMEL, Passion J. Pasquier, 1945, p. 166) :
2. ...la plupart des fermiers consacraient les bénéfices exceptionnels du marché noir à l'amélioration de l'outillage mécanique de leur exploitation : écrémeuses électriques, eau courante à l'étable, abreuvoirs automatiques, faucheuses ramasseuses, moissonneuses lieuses.
VAILLAND, Drôle de jeu, 1945, p. 140.
SYNT. Exploitation des carrières, des forêts, d'un gisement, des mines; exploitation houillère, minière; exploitation abusive, intensive, rationnelle, systématique; condition, mode, procédé d'exploitation; comptes, frais d'exploitation; bâtiments, matériels, moyens d'exploitation.
B.— Au fig.
1. Mise à profit, utilisation de quelque chose. Exploitation d'une crise morale, d'une idée, d'un renseignement, des ressources d'un esprit, d'un sentiment, d'un succès. Un événement dont les libéraux voulaient l'exploitation exclusive (BALZAC, C. Birotteau, 1837, p. 345). Rien n'est plus malaisé que l'exploitation méthodique d'un événement du cœur (NIZAN, Conspir., 1938, p. 44). Une interminable exploitation du mot de Nietzsche :« Les grands problèmes sont dans la rue » (CAMUS, Sisyphe, 1942, p. 174) :
3. Le philosophe (...) s'abandonnant sans s'en rendre compte à ce défaut des esprits généralisateurs qui ne vérifient jamais qu'à demi les données sur lesquelles ils spéculent. Les faits ne sont pour eux qu'une matière à exploitation théorique, et ils les déforment volontiers pour mieux échafauder leurs systèmes.
BOURGET, Disciple, 1889, p. 50.
TECHN. MILIT., SP. Mise à profit d'un avantage pour tenter de mettre en déroute ou détruire l'adversaire. L'exploitation de notre victoire par le nord nous conduirait sur les lignes de retraite de ces armées [les armées allemandes de Lorraine] et nous permettrait de les rejeter sur l'Allemagne du sud (JOFFRE, Mém., t. 1, 1931, p. 153). Dans le domaine de l'espionnage. Exploitation du renseignement.
2. Péj. Action de tirer abusivement profit de quelqu'un ou de quelque chose. Exploitation de la crédulité publique, de l'enfance. L'exploitation trop visible de l'honnêteté sentimentale du public et l'idée de cette exploitation ne vient jamais à un honnête homme (GONCOURT, Journal, 1870, p. 701). [Elle] n'ignorait pas le calcul ancien de ses tendresses, sa continuelle exploitation de la femme, des maîtresses prises pour faire son chemin (ZOLA, Bonh. dames, 1883, p. 748). Il ne peut manquer de voir l'abus, l'exploitation qu'on fait du génie personnel (G. BATAILLE, Exp. int., 1943, p. 229).
Spéc. [Dans la théorie marxiste]
a) Exploitation de l'homme par l'homme, ou exploitation. Rapport socio-économique fondamental consistant en ce que les hommes démunis de moyens de production doivent travailler en partie gratuitement au profit des possesseurs des moyens de production. Exploitation de la classe laborieuse. Du droit de la force sont dérivés l'exploitation de l'homme par l'homme, autrement dit le servage, l'usure, (...) en un mot la propriété (PROUDHON, Propriété? 1840, p. 333). Cet argent qui (...) favorise l'exploitation du travailleur (...) en réduisant son salaire à la plus petite somme dont il a besoin, pour ne pas mourir de faim (ZOLA, Argent, 1891, p. 305). L'exploitation hideuse de l'homme par l'homme (MONTHERL., Maître Sant., 1947, I, 4, p. 614) :
4. Il faut abolir toute différence de classe en transportant à l'ensemble des citoyens, à la communauté organisée, la propriété des moyens de production et de vie qui sont, aujourd'hui, aux mains d'une classe, une force d'exploitation et d'oppression.
JAURÈS, Ét. soc., 1901, p. 130.
b) Exploitation capitaliste ou exploitation. Forme historique de l'exploitation de l'homme par l'homme consistant, sur la base du travail salarié, à utiliser la force de travail pour produire la plus-value. L'exploitation bourgeoise et capitaliste ayant atteint (...) la limite de tolérance vitale des classes exploitées, (...) la guerre civile latente entre les classes se dénoue enfin par « l'effondrement violent de la bourgeoisie » (JAURÈS, Ét. soc., 1901 p. XXXVII. Cf. aussi capitaliste ex. 1 :
5. Le travail le plus pénible peut être accompagné de joie dès que le travailleur sait pouvoir goûter le fruit de sa peine. La malédiction commence avec l'exploitation de ce travail par un autrui mystérieux qui ne connaît du travailleur que son « rendement ».
GIDE, Journal, 1935, p. 1234.
Prononc. et Orth. :[]. Cf. é-1. Ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist. 1. 1340 expletation « saisie judiciaire » (Arch. JJ 72, f° 83 r° ds GDF.); 2. 1662 exploitation « action d'exploiter, de faire valoir une chose » (COLBERT, Lettres, instructions et mémoires, éd. P. Clément, IV, 185); 3. 1776 « le bien exploité, le lieu où se fait la mise en valeur de ce bien » (Encyclop. t. 19); 4. a) 1832 « action de tirer de quelque chose ou de quelqu'un un profit illicite ou excessif » (SAY, Écon. pol., p. 226); b) 1829 exploitation de l'homme par l'homme (Doctrine de Saint-Simon, 212, Séance du 28 janv. ds QUEM. DDL t. 14). Dér. du rad. de exploiter; suff. -(a)tion. Fréq. abs. littér. :643. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 672, b) 579; XXe s. : a) 1 130, b) 1 169. Bbg. Encyclop. (VI). Dir. par J.-P. Bouhot. Informatique (L'). 1973, n° 39, p. 61. — MARTZLOFF (C.). La Déf. des traitements. Informat. et gestion. 1970, n° 20, p. 66.

exploitation [ɛksplwatɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. Av. 1683, Colbert; expletation « saisie judiciaire », 1340; de exploiter, et -ation.
1 Action d'exploiter (I., 1.), de faire valoir une chose. Valeur (mise en valeur), production. || L'exploitation d'un brevet. || Exploitation du sol, d'un domaine, d'une terre. Culture. || Mettre une terre en exploitation. || Méthodes d'exploitation. || Systèmes, modes d'exploitation. Faire-valoir (direct), fermage, métayage. || Exploitation d'un bois. || Exploitation du sous-sol. || Exploitation d'une mine, d'une carrière. || Le type par excellence de la grande exploitation minérale est l'exploitation de la houille.Exploitation rationnelle, systématique, intensive. || Exploitation dévastatrice, qui épuise la richesse au détriment des générations futures. || L'exploitation d'une source thermale.Action de faire fonctionner en vue d'un profit. || L'exploitation d'une ligne aérienne, maritime; d'une ligne de chemin de fer. || Service de l'exploitation d'un réseau ferroviaire, qui assure le bon fonctionnement des gares et la marche des trains. || Mise en exploitation d'une nouvelle ligne de métro. || Services de l'exploitation d'une compagnie aérienne, ferroviaire, chargés d'assurer le trafic commercial.L'exploitation d'un monopole, d'une licence. || Exploitation en régie directe par l'État, une municipalité. || Exploitation concédée par l'État à une société privée. Concession. || Colonie d'exploitation, dont les ressources économiques sont mises en œuvre au profit de la métropole.Bâtiments, chemins, matériel d'exploitation.Comptab. || Frais, comptes d'exploitation d'une entreprise. || Compte d'exploitation générale : compte exposant les charges et produits tirés à l'activité courante d'une entreprise au cours d'un exercice. || Résultat d'exploitation : différence entre les charges et les produits (solde).
1 Les objets que le propriétaire d'un fonds y a placés pour le service et l'exploitation de ce fonds, sont immeubles par destination.
Code civil, art. 524.
2 (…) il consentit à bâtir ici quatre fermes de cent arpents chacune, et promit d'avancer les sommes nécessaires aux défrichements, à l'achat des semences, des instruments aratoires, des bestiaux, et à la confection des chemins d'exploitation.
Balzac, le Médecin de campagne, Pl., t. VIII, p. 351.
3 Bon ou médiocre, le sol est à la fin conquis; l'homme a mis en exploitation à peu près tout l'espace dont il pouvait espérer tirer parti.
Gide, Nouveaux Prétextes, p. 81.
4 Dans l'industrie, le propriétaire de l'entreprise supporte les risques et en assume l'exploitation (…) En matière agricole, le propriétaire du domaine assume souvent aussi les aléas de l'exploitation : c'est ce qui se produit lorsque le propriétaire fait valoir le domaine directement (…) Mais il arrive également que le propriétaire d'un domaine rural préfère se décharger, en tout ou en partie, sur une autre personne, de l'exploitation et des risques, bons et mauvais, qu'elle implique. En ce cas, deux solutions s'offrent à lui. Ou bien le propriétaire renonce entièrement aux aléas de l'entreprise, et demande à celui qui les assumera de lui verser, pendant la durée du bail, une rémunération fixe : c'est le fermage. Ou bien propriétaire et exploitant se partagent les risques selon une proportion fixée au contrat et qui, dans le cas le plus simple, sera de 50% pour chacun d'eux : c'est le métayage.
Pirou et Byé, Traité d'économie politique, t. II, p. 92.
5 Presque partout les services d'eau sont exploités en régie directe par les collectivités locales. Comme exploitations municipales fréquentes, on trouve encore celle du gaz, qui présente, beaucoup plus que la distribution d'eau, un caractère industriel et même commercial puisqu'elle implique des achats de charbon, la vente des sous-produits (…)
Pirou et Byé, Traité d'économie politique, t. I, p. 421.
Inform. || Système d'exploitation : ensemble des programmes-standards livrés avec un ordinateur en vue de son utilisation.Procédure d'utilisation des programmes.
Cin. || L'exploitation d'un film. || Visa d'exploitation d'un film.
2 (1776, in Encyclopédie, Suppl.). Par ext. Le bien exploité; le lieu où se fait la mise en valeur de ce bien. || Exploitation agricole, rurale. Domaine, ferme, plantation, propriété (→ Attelage, cit. 2). || Exploitation forestière. || Étendue d'une exploitation (→ Arpentage, cit.). || Une petite, une grande exploitation. || Exploitation familiale. || Exploitation concessible. || Exploitation industrielle ( Fabrique, industrie, manufacture, usine), commerciale ( Commerce, entreprise, établissement).
6 (à environ quarante lieues de Paris) cessent les exploitations agricoles, dont les produits trouvent à Paris des débouchés certains, et qui donnent des revenus assurés par de longs baux (…)
Balzac, les Paysans, Pl., t. VIII, p. 105.
7 Si (…) on pose la question de savoir si la grande et la petite culture continueront à coexister, ou si l'une est destinée à éliminer l'autre, la prévision paraît facile. Toute l'évolution agricole nous montre (…) une réduction progressive des superficies exploitées (…) Mais d'autre part (…) en même temps que la superficie de chaque exploitation se restreint, nous voyons une quantité croissante de capital et de travail s'y accumuler (…) Quant à savoir si ces exploitations agricoles, petites en surface, grandes en rendement, resteront sous le régime de la propriété individuelle ou passeront sous un régime plus ou moins associationniste ou collectiviste, ceci est une question qui relève de la répartition et ne touche plus à la production (…)
Charles Gide, Cours d'économie politique, I, p. 316.
3 (Fin XIXe). Abstrait. Utilisation méthodique (de qqch.). Profit (mise à), utilisation. || L'exploitation méthodique, rationnelle d'une idée originale, d'un effet psychologique, d'une situation, d'un succès (par qqn).
8 Une des marques sûres de l'artiste, dans le maniement de la langue, c'est le goût des noms propres, l'exploitation de leurs physionomies et de leurs sonorités.
Gustave Lanson, l'Art de la prose, p. 80.
Milit. Phase où l'on utilise les avantages d'une situation. || Exploitation de la situation créée par une manœuvre stratégique heureuse, d'une première victoire. || L'exploitation d'un renseignement.
4 Péj. Action d'abuser (de qqn) à son profit. || Exploitation de l'honnêteté, de la bonne foi d'autrui. || Exploitation de la crédulité publique. || Exploitation de dupes par un escroc ( Escroquerie), par un concussionnaire ( Exaction). || Il y a abus, c'est une véritable exploitation.
9 Il n'est crique ni anse où l'on ne bâtisse un hôtel Beau Rivage et un Casino, où l'on ne spécule sur le prix du mètre carré, où le pêcheur n'abandonne le hareng et la sardine pour l'exploitation, beaucoup plus fructueuse, du Parisien.
J. Bainville, Doit-on le dire ?, p. 159.
(1829, in D. D. L.). || Exploitation de l'homme par l'homme : le fait, pour une classe, de tirer un profit ( Plus-value) du travail d'autres hommes. || Exploitation capitaliste (cit. 3). || Exploitation colonialiste. || L'exploitation d'une classe sociale par une classe privilégiée. || L'exploitation de la femme par l'homme. || Lutter contre toutes les formes d'exploitation.
10 L'exploitation de l'homme par l'homme est une chose odieuse, antisociale; et il me semble qu'à mon égard vous en avez un peu abusé.
Charles de Bernard, le Paratonnerre, in Littré.
10.1 (…) des orateurs parlent, avec des cuirs et des larmes dans la voix, de l'exploitation de l'ouvrier (…)
Ed. et J. de Goncourt, Journal, t. IV, p. 224.
11 C'est Spinoza qui a démontré admirablement la contradiction intime de tout régime tyrannique, de toute exploitation politique de l'homme par l'homme (…)
Jaurès, in G. Bouglé et J. Raffault, Éléments de sociologie, p. 429.
COMP. Inexploitation, sous-exploitation, surexploitation.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Exploitation — ist das französische Wort für „Ausbeutung“, „Verwertung“ und „Nutzbarmachung“. Exploitationfilm wird im Deutschen als Fremdwort für die Bezeichnung des gleichnamigen Filmgenres verwendet. Begriffsgeschichte Ein zum deutschen Fremdwort gehöriges… …   Deutsch Wikipedia

  • exploitation — 1803, productive working of something, a positive word among those who used it first, though regarded as a Gallicism, from Fr. exploitation, noun of action from exploiter (see EXPLOIT (Cf. exploit) (v.)). Bad sense developed 1830s 50s, in part… …   Etymology dictionary

  • Exploitation — Ex ploi*ta tion, n. [F.] The act of exploiting or utilizing. J. D. Whitney. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • exploitation — I noun employ, misapplication, misuse, overcharge, profiteering, turning to account, unethical use, use, usury, utilization, utilization for profit II index abuse (corrupt practice), function, graft, misusage …   Law dictionary

  • exploitation — [n] taking advantage bleeding*, profiteering, using; concepts 156,225 …   New thesaurus

  • exploitation — [eks΄ploi tā′shən] n. an exploiting or being exploited (in various senses) …   English World dictionary

  • Exploitation — The term exploitation may carry two distinct meanings: # The act of utilizing something for any purpose. In this case, exploit is a synonym for use . # The act of utilizing something in an unjust or cruel manner. It is this meaning of… …   Wikipedia

  • Exploitation — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. L exploitation désigne l activité ou la conséquence de l activité d une organisation. Sommaire 1 Les types d exploitation …   Wikipédia en Français

  • exploitation — (èk sploi ta sion ; en vers, de cinq syllabes) s. f. 1°   Action d exploiter des terres, des bois, une mine, etc. •   Il perfectionna l administration des salines, non pas, comme on pourrait l imaginer, en augmentant le revenu qu elles… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Exploitation — El cine exploitation es un tipo de cine que «explota» de modo morboso la temática que trata. El término «exploitation» es común en el marketing cinematográfico, usado para todo tipo de filmes para refererirse a la promoción y la publicidad. De… …   Wikipedia Español

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.